“Mieux vaut être seul que mal accompagné.”* – Pierre Gringoire (XVe siècle)

Tempest from UK in a ferry boat © 2015 Bruno D'ALIMONTE
Tempest from UK © 2015 Bruno D’ALIMONTE

La vue était plus confortable derrière une vitre épaisse. On est comme à la télé en mode panavision sauf que ça tangue et inspire davantage. Nous voilà donc parti en mer agitée sans voir d’horizon.

Entre Calais et Dunkerque la distance est courte, je le sais. Le ferry est un peu vieux mais solide, il résiste bien. L’intérieur est chaleureux, on a des vivres pour des années.

La scène représente le début d’une odyssée, je viens de lâcher mon job et j’ai du chemin à parcourir. Comme le Brexit, c’est l’occasion de nourrir sa foi et de savourer l’instant.

Bruno D’ALIMONTE  2019/09

*“Mieux vaut être seul que mal accompagné“, disait au XVe siècle Pierre Gringoire. Cette parole devenue proverbiale est loin d’être suivie et le monde moderne, empli de technologies et vide de chaleur humaine, pousse plutôt à rechercher un nid de tendresse ou l’appui d’un groupe. “Tout plutôt que d’être seul” serait la devise actuelle. C’est le début de la lâcheté, de la compromission. Le principal défaut de toute vie collective tient à la considérable déperdition d’énergie qu’elle induit, avec le gâchis de temps qui s’ensuit. Chaque individu perd en intensité ce qu’il acquiert en sécurité. Et cela vaut pour l’habituelle vie de famille, réconfortante et épuisante. –  Jacqueline Kelen : L’Esprit de Solitude