Objets Photographiques en Édition Limitée

  • création : septembre , 2021

    Cher toi, Aujourd’hui, je me sens bouilloire et je pulse de l’air chaud sur un timbre poste pour le décoller.
    J’aimerais tant n’avoir plus d’amis. Il ne font que s’accrocher pour exister, pour la visibilité.
    Le hic, c’est qu’à force de les détruire, petit à petit, j’en ai perdu mon essence. Mon égoïsme est un gouffre.
    Alors à présent qu’il ne me reste plus grand chose à montrer, je pense avoir touché  l’essentiel : un moment de tension narrative qui donne à la vie tout son goût.  J’ai peut-être besoin de toi et espère que tu vas bien.

    Amicalement.

     

    Découvrir
  • création : juillet , 2021

     

     

     

    Découvrir
  • création : juillet , 2021

    “Si nous avions 3 millions d’exhibitionnistes et un seul voyeur, personne ne pourrait se faire de l’argent.” – Albert Brooks

    Avec des reliques d’une éducation chrétienne et une certaine culpabilité qui tend à l’évanescence, le navetteur de l’ennui que je suis, prenait quotidiennement le train de la routine. Alors, je passais mon temps à trouver des signes pour me donner un sens nouveau. Un jour, de passage par la Gare du Nord, une envie de sexe rapide rencontra un ange pour une histoire interlope. En ce moment de grâce indécise, il fallait choisir qui des deux l’emporterait. Puis, attristé et seul, deux euros et un mouchoir en papier en moins, j’avais raté ma correspondance ainsi que la mise au point.

     

     

    Découvrir
  • création : avril , 2021

    Fruit d’un ressourcement amical chez Catherine, je travaille sur une forme nostalgique en tension pour mettre en forme ces Couplets de Marseille.
    La série originelle est constituée de diptyques qui se renvoient mutuellement dans la spatialité pour construire une forme kaléidoscopique.
    Le p
    roche et le lointain ici, se renvoient au travers d’un “Amour” écrit qui rappelle à la conscience du spectateur une résonance de bordure de mer.

    Découvrir
  • création : avril , 2021

    Photo Automat 1 est le fruit d’une série intitulée l’ÉTAPE BERLINOISE. 2013, atteint d’une hernie discale au bord de l’explosion mon pas avance dans les entrailles d’une ville-pélérinage. Nourri d’anti-douleurs, ma vue s’atténue, ma perception devient vague comme un mystère à élucider, comme une résistance ou une lutte à ma survie avant de fermer les yeux une dernière fois

    Découvrir
  • création : avril , 2021

    Dans ce bus, le regard songeur, le paysage défile tandis que je pense à mes parents perdus et à la rénovation de notre maison. Durant un bref instant « L’AMOUR » en capitales inscrit sur la façade d’un immeuble à l’agonie apparaît et agit sur moi comme le titre d’une révélation. Le lendemain, je décide d’immortaliser la scène de la veille. Il me faut cette image. Alors je marche dans les environs dans cette ambiance de fin de saison mais aucun signe de l’AMOUR ne se présente. Pas décidé d’abandonner, mais après plusieurs tentatives en bus et une marche de trois heures dans les parages, j’arrivais alors à cette conclusion : peut-être que ce n’était qu’un rêve ou une nouvelle illusion créée par le Démiurge qui avait envie de se jouer de moi. (suite…)

    Découvrir
  • création : mai , 2019

    “Oripeau maussade à la recherche de la vitesse pure et ce qu’il nous faut c’est la lenteur… “
    –  Daniel Darc

    La lumière me jure qu’on n’a ni commencé, ni terminé et depuis cette autre vitre qui me sépare de la route, je digère néanmoins les arbres et les pylônes alignés. À mesure que le bus avance, je m’éloigne de moi-même. Épris de vitesse, les 5 câbles parallèles à la route me suggèrent une partie de billard électrique effrénée. J’ai besoin d’une extra balle pour gagner du crédit. J’aurai seulement une halte pour récompense, une occasion de considérer que les gibets sont tous reliés au temps qui nous sépare.

     

     

    Découvrir
  • création : octobre , 2014

    Ce baiser volé chargé d’une symbolique théâtrale agit sur moi comme la récompense d’un instant évanescent.  Il attise une improbable histoire en devenir dans la ville-pélérinage de Berlin.

    Découvrir
  • création : octobre , 2014

    La particularité du diptyque réside dans le jeu des matières réelles et celles représentées. Tout y est vibration par le rendu sur l’aluminium et l’encadrement noir mat. Il en ressort une impression irréelle et dynamique qui se conjugue avec le mur qui tiendra de support à cette photographie.

     

    Découvrir
  • création : octobre , 2011

    “La maternité est la chose la plus étrange, c’est comme être son propre cheval de troie” 
    – Rebecca West

    Stratège, vous savez la ruse autorisée mais si vous lâchez prise trop longtemps, une chose terrible surviendra!
    Le destin est une forme en gestation dans laquelle le tragique immuable en est l’issue.
    Accueil de passage pour Peter Pan fortuné, le cheval de l’architecte est un doux piège.
    Venez, il y a de la place.
    Quant à l’image, si vous la possédez, surveillez-la bien car elle est peut-être habitée.

    Découvrir
  • création : avril , 1994

    Déchiré par un amour impossible, mon âme de romantique, éprise de poésie tout droit issue de la banalité du quotidien, m’offre la chance de percevoir l’éclosion d’une rose à Bruxelles.

    Découvrir