Objets Photographiques en Édition Limitée

  • création : novembre , 2021

    Réalisé quand j’étais encore étudiant en 1989, cette image m’inspire le désir d’élévation, de sortir des codes et usages propres à la normalité.
    Pourtant classique, elle demeure intemporelle.

    Découvrir
  • création : novembre , 2021

    Du haut de ma villégiature, je savourais les paysages dramatiques car le monde se reconstruit en permanence. Je porte le nom des plus grands palaces et le latin est loin derrière.  Quelques pigeons aristocrates squattent et jouissent de la vue.  Dans l’urgence, je ferme les rideaux pendant que, de l’autre côté en face, un photographe se moque de moi. Les jeunes ne respectent plus rien ! (lire la suite)

    Découvrir
  • création : novembre , 2021

    Un demi-tour pour reprendre la voie principale aurait suffit pour rejoindre la routine mais Il y avait ce paysage à slogan, cet appel au désir du mieux ou peut-être était-ce un traquenard…(lire la suite)

    Découvrir
  • création : novembre , 2021

    Mon attente a l’apparence d’un gratte-ciel de fortune. C’est une agonie stationnaire contre laquelle j’aurais pu me rebeller ou fuir mais la vue est toujours belle et ma nature résiliente.  Alors plutôt que de courir à ma perte,  j’attends les conséquences et regarde les autres sombrer.
    Kamikaze de mon destin, voilà le prix à payer pour ce premier rôle.

     

     

     

    Découvrir
  • création : novembre , 2021

    Dans l’hôtel de la pensée, certains y hébergent des vagabonds du hasard. Souvenirs, idées, pulsions et fantasmes se retrouvent pour y faire la fête. Si tu es réceptif et accueillant, ils seront nombreux à ta rencontre mais, pour ta survie, tu devras te protéger des bien-pensants. Alors il faudra se fondre dans la masse et éviter les exubérances.
    Non conformiste, tu maîtrises la retenue tout en témoignant ton ouverture. Si tu parviens à comprendre que les dômes sont parfois carrés et que les lueurs électriques émanent de l’intérieur, alors peut-être auras-tu un penchant à venir me rencontrer. Et si tu réalises que tu peux entrer, et bien sans doute es-tu capable de monter ton propre hôtel.

     

     

     

    Découvrir
  • création : juillet , 2021

     

     

     

    Découvrir
  • création : juillet , 2021

    Avec des reliques d’une éducation chrétienne et une certaine culpabilité qui tend à l’évanescence, le navetteur de l’ennui que je suis, prenait quotidiennement le train de la routine. Alors, je passais mon temps à trouver des signes pour me donner un sens nouveau.
    Un jour, de passage par la Gare du Nord, une envie de sexe rapide rencontra un ange pour une histoire interlope. En ce moment de grâce indécise, il fallait choisir qui des deux l’emporterait. Puis, attristé et seul, deux euros et un mouchoir en papier en moins, j’avais raté ma correspondance ainsi que la mise au point.

     

     

    Découvrir
  • création : avril , 2021

    Fruit d’un ressourcement amical chez Catherine, je travaille sur une forme nostalgique en tension pour mettre en forme ces Couplets de Marseille.
    La série originelle est constituée de diptyques qui se renvoient mutuellement dans la spatialité pour construire une forme kaléidoscopique.
    Le p
    roche et le lointain ici, se renvoient au travers d’un « Amour » écrit qui rappelle à la conscience du spectateur une résonance de bordure de mer.

    Découvrir
  • création : avril , 2021

    Photo Automat 1 est le fruit d’une série intitulée l’ÉTAPE BERLINOISE. 2013, atteint d’une hernie discale au bord de l’explosion mon pas avance dans les entrailles d’une ville-pélérinage. Nourri d’anti-douleurs, ma vue s’atténue, ma perception devient vague comme un mystère à élucider, comme une résistance ou une lutte à ma survie avant de fermer les yeux une dernière fois

    Découvrir
  • création : avril , 2021

    Dans ce bus, le regard songeur, le paysage défile tandis que je pense à mes parents perdus et à la rénovation de notre maison. Durant un bref instant « L’AMOUR » en capitales inscrit sur la façade d’un immeuble à l’agonie apparaît et agit sur moi comme le titre d’une révélation. Le lendemain, je décide d’immortaliser la scène de la veille. Il me faut cette image. Alors je marche dans les environs dans cette ambiance de fin de saison mais aucun signe de l’AMOUR ne se présente. Pas décidé d’abandonner, mais après plusieurs tentatives en bus et une marche de trois heures dans les parages, j’arrivais alors à cette conclusion : peut-être que ce n’était qu’un rêve ou une nouvelle illusion créée par le Démiurge qui avait envie de se jouer de moi. (suite…)

    Découvrir
  • création : mai , 2019

    “Oripeau maussade à la recherche de la vitesse pure et ce qu’il nous faut c’est la lenteur… “
    –  Daniel Darc

    La lumière me jure qu’on n’a ni commencé, ni terminé et depuis cette autre vitre qui me sépare de la route, je digère néanmoins les arbres et les pylônes alignés. À mesure que le bus avance, je m’éloigne de moi-même. Épris de vitesse, les 5 câbles parallèles à la route me suggèrent une partie de billard électrique effrénée. J’ai besoin d’une extra balle pour gagner du crédit. J’aurai seulement une halte pour récompense, une occasion de considérer que les gibets sont tous reliés au temps qui nous sépare.

     

     

    Découvrir
  • création : octobre , 2014

    Ce baiser volé chargé d’une symbolique théâtrale agit sur moi comme la récompense d’un instant évanescent.  Il attise une improbable histoire en devenir dans la ville-pélérinage de Berlin.

    Découvrir